Les accidents de la vie sont les risques touchant votre vie privée. Ils peuvent avoir lieu à la maison pendant que vous êtes en train de cuisiner ou que vous réparez un appareil, etc. En dehors de ces accidents, il y a également la possibilité que vous soyez victime d’une agression ou d’un accident de circulation. Quelles que soient les conditions de survenance de l’accident, vous avez besoin d’une assurance. Découvrez ici pour quelle assurance opter pour faire face aux accidents de la vie.

Privilégiez les contrats les moins restrictifs pour la couverture des accidents

Il existe de nombreuses compagnies qui prennent en charge les accidents de la vie. Dans la plupart des cas, il faut d’abord situer les responsabilités. Au cas où, un tiers sera responsable, ce dernier pourra vous indemniser. Lorsque ce dernier n’a pas les capacités financières pour y parvenir et qu’il n’est pas assuré, les fonds de garantie pouvaient juste intervenir. Par exemple en cas d’accident de circulation, les fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages peuvent vous verser une indemnité. Le fonds de garantie des victimes des actes de terrorismes et d’autres agressions peut vous assister en cas d’agressions, etc. Tout ceci explique l’importance de souscrire à une assurance accidents de la vie pour bénéficier d’une large couverture en cas de sinistre.

Optez pour une prise en charge lorsque votre invalidité atteint 10 %

Il y a invalidité lorsque vous avez une entorse ou que vous vous êtes fracturé un os ou un membre après un accident. Vous pouvez alors vous faire consulter par un médecin. Ce dernier pourra juger de la gravité de votre fracture et pourra dire si oui ou non cela relève d’une invalidité permanente partielle ou d’une invalidité permanente totale. Vous pouvez alors bénéficier de la prise en charge adéquate. Il existe en effet plusieurs niveaux de prise en charge. Certaines compagnies proposent une prise en charge lorsque votre niveau d’incapacité est défini à 1 %. L’idéal pour vous serait d’éviter ces compagnies et de préférer celle qui offre une prise en charge à partir de 10 %. Toutefois, lorsque vous n’êtes pas déclaré invalide, vous pourrez toujours bénéficier d’une assistance.

Choisissez un contrat où tous les préjudices sont indemnisés

Pour faire face aux accidents de la vie, optez pour une assurance qui pourra prendre en compte tous les préjudices dont vous avez été victime. La plupart des assurances garantissent le sinistre en tenant compte de l’invalidité, de l’impact économique, de l’impact personnel, professionnel et moral. Certaines compagnies iront jusqu’à procéder au remboursement des frais engagés par vos soins ainsi que la couverture des pertes de revenu. Toutefois, cette couverture n’est pas accessible à tous.

Préférez le droit commun comme mode de calcul des indemnités

Le calcul des indemnisations est fait suivant le mode de calcul de type forfaitaire ou celui en droit commun. Les compagnies d’assurance sont donc libres d’opter pour un mode de calcul. En indemnisation de type forfaitaire, les organismes disposent d’un barème qui leur permet de fixer le montant de l’indemnisation en fonction du préjudice. Avec une telle méthode, le montant de l’indemnité est souvent inférieur au préjudice réellement subi. Or avec celui en droit commun, le montant accordé dépend de plusieurs paramètres dont la situation professionnelle et personnelle du sinistré, etc.